L’antipattern « Anemic Domain Model »

Un « antipattern », par opposition au « pattern » est une mauvaise pratique métier. Dans le cas présent, il s’agit d’une mauvaise pratique de modélisation où le modèle métier (Domain Model) ne contient pas de méthodes métier. Il est décrit sur le site de Martin Fowler.

Les classes métier ne contiennent que des attributs et les méthodes « accesseurs » ou getters et setters associées aux attributs. La logique métier se trouve alors dans la « couche service » et les objets métier ne servent que de stockage de données. Cet antipattern est selon Martin Fowler très courant dans le monde J2EE.

Les points négatifs de cet antipattern sont nombreux. En premier, il s’agit d’une approche anti-objet, un objet contient à la fois des données et des traitements, ici il ne reste que les données. Le second point noir Une difficulté de maintenance des règles métier. Enfin cette approche ne permet pas une réutilisation des objets métiers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :