Installation de BIND sous Windows XP

BIND est l’implémentation de référence d’un serveur DNS. Il s’agit d’un logiciel libre maintenu par l’ISC (Internet Systems Consortium). il s’agit du serveur DNS le plus courant, cependant il existe plusieurs alternatives comme par exemple le djbdns de D J Bernstein. BIND avec ses fichiers de configuration en mode texte peut paraître archaïque, mais il peut s’installer sous Windows XP. Attention, il ne s’agit pas d’un environnement adapté pour la production. Lorsque j’ai installé la première fois BIND, c’était pour une présentation du DNS dans le cadre d’une formation. L’environnement adapté serait un bon Linux ou un autre système comme BSD.

 

L’installation est simple. Il faut d’abord télécharger la dernière version de BIND pour Windows sur le site de l’ISC, à l’heure actuelle la 9.3.3. L’archive ne fait que 3,4 Mo. Il faut ensuite la décompresser dans un répertoire temporaire. On y trouve notamment deux programmes exécutables intéressants d’une part named le serveur DNS et d’autre part dig un outil d’interrogation des serveurs DNS. Pour continuer l’installation, il suffit de cliquer sur BINDInstall.exe. Elle se fait par défaut dans le répertoire C:\WINDOWS\system32\dns. Je vous conseille de ne pas autoriser le démarrage du service automatiquement. Deux répertoires sont créés sous le répertoire d’installation « bin » pour les exécutables et « etc » pour les fichiers de configuration. Il existe un petit bug sur cette installation, la documentation n’est pas copiée. Les versions précédentes installaient la documentation dans le répertoire bin\doc. Je les ai mis manuellement. Le manuel pour l’administrateur fait par exemple 81 pages. Avant de démarrer le serveur, il faut ajouter au PATH le répertoire bin de notre serveur (dans mon cas C:\WINDOWS\system32\dns\bin). Maintenant, il suffit de lancer la commande « named » pour lancer le serveur DNS. Mais celui-ci se plante au bout de quelques secondes. Pour savoir pourquoi, relancez le avec l’option g (named -g). Là, on voit que BIND cherche un fichier de configuration named.conf dans le répertoire etc. Nous allons donc ajouter une configuration simpliste.

 

Nous allons définir le fichier named.conf « minimal », avec simplement la résolution de l’adresse de 127.0.0.1. Mon serveur s’appelle ici fixe.tld1 (mais cela n’a que peut d’importance à ce niveau).

 

options {
directory "c:/windows/system32/dns/etc/namedb"; // repertoire de travail
};

//adresse 127.0.0.1
zone "0.0.127.in-addr.arpa" in {
type master;
file "db.127.0.0";
notify no;
};

 

Maintenant, il faut définir le fichier zone « db.127.0.0 ». Dans le répertoire « c:/windows/system32/dns/etc/namedb ».

$TTL 3h
0.0.127.in-addr.arpa. IN SOA fixe.tld1. postmaster.tld1. (
	1; numero de serie
	1h; rafraichissement
	3h; nouvel essai
	1w; expiration
	1h; ttl negatif
	)

1.0.0.127.in-addr.arpa.	IN 	NS	fixe.tld1.

1.0.0.127.in-addr.arpa.	IN	PTR	localhost.

 

A ce niveau BIND démarre correctement. Pour vérifier cela utiliser la commande dig @localhost qui fait une interrogation du serveur DNS en local. Si le serveur est actif, la réponse contient les serveurs racines du DNS, sinon la requête tombe en « time-out ».

Publicités

2 Réponses to “Installation de BIND sous Windows XP”

  1. Maurice Says:

    Bonjour,

    J’utilise sur ma machine (windows XP SP2) un environnement LAMP (XAMPP) et utilise apache comme serveur web.
    J’ai un nom de domaine (encore pas à divulger car j’en ai marre de me faire piquer mes idéées) en .eu, disons mondomaine.eu.
    J’utile free comme FAI et ai une IP fixe.
    Losque je veux me connecter à mon site en localhost pas de pb mais quand je veux utiliser mon IP publique, il me renvoie une erreur DNS me disant que les wildcards ne sont pas active sur le DNS de mon hébergeur.

    Quand je donne mon IP à un copain pour qu’il puisse aller voir le site sur ma machine, donc de l’extérieur ça ne marche pas.
    Si j’utilise Bind, pourrais-je le faire.
    En fait il s’agit de créer user.mondomaine.eu, puis user1, user2, etc et ça ne fonctionne pas.
    Attention ce ne sont pas de vrais sous domaines.

    Si quelqu’un peut me renseigner je l’en remercie d’&avance car ça commence à me prendre la tête.
    J’utilise l’Urlrewriting qui fonctionne.

    Encore merci.

  2. VLM Says:

    Pr Maurice :
    Ce que tu veux faire est réalisable directement par Apache, via les virtual hosts !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :